Les 10 règles a éviter pour l’investisseurs avertis

1- Consulter régulièrement les cotes et la valeur de son portefeuille. Y a-t-il une habitude plus répandue? Qu’apporte-t-elle vraiment, si ce n’est du stress et un focus sur le très court terme?

2- Se fier uniquement aux médias. En général, les médias sont une excellente source d’information, mais ils ne devraient jamais servir de fondement pour des décisions d’investissement. Même si on trouve une idée d’investissement intéressante dans un journal ou sur un site financier, un investisseur doit faire ses devoirs et analyser objectivement l’entreprise.

3- Courir les modes et les bonnes histoires. Il est dans notre nature de vouloir faire comme les autres. L’attrait des titres à la mode est fort, mais le problème est que les titres à la mode sont souvent très chers. Il est aussi dans notre nature d’apprécier les bonnes histoires, d’aimer les titres de sociétés dont l’histoire est vraiment attirante. Bien souvent, ces sociétés n’ont pas fait leurs preuves et ne sont pas encore rentables.

4- Se comparer à son voisin. Votre voisin a obtenu un rendement de 15% l’an dernier alors que votre portefeuille a enregistré un rendement de 10%. Est-ce une raison pour changer votre façon d’investir? L’envie, voire la jalousie, n’est jamais bonne conseillère.

5- Vouloir s’enrichir rapidement. «Rien ne sert de courir, il faut partir à point.» Si vous êtes trop pressé de vous enrichir, vous prendrez trop de risques et vous risquez d’être hyperactif.

6- Avoir des attentes irréalistes. Les marchés boursiers ont obtenu un rendement annuel composé de près de 10% depuis près de 100 ans. Warren Buffett, probablement le meilleur investisseur de tous les temps, a réussi à obtenir un rendement annuel composé de près de 20% pendant plus de 50 ans. Viser 30% de rendement est irréaliste et dangereux.

7- Sortir de son cercle de compétence. Il n’est pas nécessaire d’investir dans des entreprises très complexes pour obtenir de bons rendements. De fait, c’est souvent le contraire: les meilleurs investissements se trouvent souvent dans les entreprises les plus faciles à comprendre. Limitez-vous à ce que vous connaissez et comprenez.

8- S’éparpiller. Pour un investisseur sérieux, un portefeuille de 10 à 30 titres est suffisant pour obtenir une saine diversification. N’oubliez pas que vous devrez suivre les titres de votre portefeuille au moins à chaque trimestre afin d’analyser leurs résultats et de vous faire une idée de leur progression. Avec plus de 30 titres, il devient difficile de suivre ses sociétés et on s’éparpille. Si vous n’êtes pas à l’aise avec un portefeuille concentré, considérez les fonds indiciels fondés sur les principaux indices à très bas coûts.

9- Prendre des décisions rapides. Comme on le dit souvent, «la nuit porte conseil». Il n’est pas recommandé de prendre des décisions rapides dès qu’une entreprise publie ses résultats ou qu’elle émet une nouvelle importante. Prenez le temps de réfléchir avant d’agir. De fait, la meilleure décision est souvent de ne rien faire.

10- Oublier que les titres représentent avant tout des entreprises. En investissant en Bourse, on achète avant tout des sociétés. Apprenez à les connaître et à les évaluer objectivement.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s