Vos frais médicaux et le fisc !

L’Agence du revenu du Canada (ARC) rappelle qu’un contribuable dans cette situation peut réduire le montant de son impôt fédéral en demandant un crédit d’impôt non remboursable, et ce, pour une vaste gamme de frais médicaux, dont des services hospitaliers, des soins à domicile et des fournitures médicales.
En règle générale, vous pouvez demander des frais médicaux pour vous même et votre épouse ou conjointe de fait, vos enfants à charge (s’ils ont moins de 18 ans) ou toute autre personne à charge.
QUAND DEMANDER DES FRAIS MÉDICAUX?
Les frais médicaux qu’un contribuable peut demander doivent : être admissibles; avoir été payés par vous-même ou  votre épouse ou conjointe de fait; avoir été payés dans une période de 12 mois se terminant en 2016. À noter qu’aucun remboursement ne doit avoir été demandé pour ceux-ci en 2015.

Avant de produire votre déclaration, vous devrez cependant vous assurer que les frais médicaux que vous réclamez sont bien admissibles. En effet, dans le cas contraire (frais d’adhésion à un centre de conditionnement physique ou achat de médicaments en vente libre, par exemple), il s’expose à un refus de l’ARC qui pourrait établir une nouvelle cotisation de votre déclaration en conséquence.
RÉCLAMER DES FRAIS DE DÉPLACEMENT
Si vous vous êtes déplacé à au moins 40 kilomètres de votre domicile pour obtenir des services médicaux, il pourrait être admissible à demander le remboursement de ses frais de transport en commun (taxi, autobus, train). Lorsqu’un tel moyen de transport n’est pas facilement accessible, il pourrait demander les frais d’utilisation d’un véhicule.

Si vous avez affecté  au moins 80 kilomètres à partir de votre domicile pour recevoir des soins, il se peut que vous puissiez aussi demander le remboursement de vos frais d’hébergement, de repas et de stationnement, en plus de ses frais de transport.
Dans le cas où quelqu’un vous aurait accompagné, vous pourriez également demander le remboursement des frais de transport et de déplacement de cette personne. Toutefois, pour que sa demande soit valable, un médecin praticien doit attester par écrit qu’il était incapable de se déplacer seul pour obtenir des services médicaux.