Fisca-Flash ‘ des oublies trop souvent

Garderie à 7 $… ou pas?

Les femmes qui ont un revenu moindre auront tendance à penser que les garderies à 7 $ sont plus avantageuses. « J’ai un gros bémol sur le sujet. Selon moi, plus notre revenu est bas, plus c’est avantageux de payer le 25 $ ou le 30 $ par jour, surtout si notre salaire est inférieur à 50 000 $ par année »,

« Si on débourse 7 $ par jour, on n’est pas admissible au crédit d’impôt remboursable du gouvernement du Québec. De plus, on réduira le revenu imposable de seulement 7 $ au fédéral. Selon moi, quand on paye de 25 à 30 $ par jour pour la garderie, on réduit notre revenu imposable de 25 ou 30 $ par jour. En réduisant notre revenu imposable, les prestations fiscales reçues sont plus élevées. De plus, les prestations fiscales pour enfants et soutien pour enfant seront plus élevées. Ensuite, la cliente sera admissible au crédit d’impôt pour les frais de garde du gouvernement du Québec »,

« Souvent, les clientes ont peur de payer ce montant quotidien. Mais, fiscalement, ça vaut la peine. Si les clientes sont salariées, elles peuvent demander directement une réduction fiscale sur leur paye au fédéral. Au provincial, elles peuvent recevoir des crédits d’impôt anticipés. Avant, ces crédits étaient remboursés trimestriellement. Aujourd’hui, les remboursements sont mensuels. C’est juste le premier mois qui sera le plus difficile financièrement »,

Mais attention. Cette stratégie n’est pas profitable à tous les clients. « La garderie à 7 $, ça devient avantageux pour les plus riches, ceux qui gagnent plus de 130 000 $, . Les plus pauvres ont avantage à payer plus chaque jour ».

Petits conseils fiscaux

Certains faits fiscaux sont souvent ignorés ou mal connus des clients, et il peut parfois être avantageux pour leurs finances de les leur rappeler.

Les personnes à charge
Les gens ont tendance à penser qu’il faut avoir vécu toute l’année avec un enfant pour avoir droit au crédit d’impôt fédéral pour personne à charge admissible. « Au contraire, s’ils ont vécu seuls avec un enfant à un certain moment au cours de l’année, ils ont droit au crédit d’impôt. C’est un montant assez important, surtout pour une cliente monoparentale. Certains clients qui font leur déclaration de revenus seuls vont penser qu’il faut avoir vécu toute l’année avec cette personne à charge, alors que ce n’est pas vrai », Les reçus de frais de garde

Il vaut mieux payer directement à la garderie la moitié des frais de garde plutôt que de rembourser le père de ses enfants. « J’ai vu des situations où la femme me dit : “C’est mon ex-conjoint qui paye, mais je lui rembourse la moitié”. C’est une erreur! la cliente ne pourra pas les réclamer au gouvernement. C’est seulement le payeur qui pourra les réclamer sur sa déclaration de revenus. Il vaut donc mieux payer directement les frais à la garderie, afin de pouvoir les réclamer dans sa déclaration de revenus »,

Transférez vos revenus de dividendes

Si vous avez touché des dividendes d’actions de sociétés ouvertes (inscrites en Bourse) en 2011 et que votre revenu est faible (moins de 10 000 $), vous pouvez transférer vos revenus de dividendes à votre conjoint. Si son revenu est plus élevé que le vôtre, il pourra profiter d’un crédit d’impôt pour dividendes (qui varie selon le taux d’imposition). Ce qui, en fin de compte, réduira votre revenu et augmentera les déductions de votre conjoint.  » Ce choix ne peut porter que sur les dividendes imposables de sociétés canadiennes imposables « ,

Regroupez vos dons avec ceux de votre conjoint

Lorsque les dons d’un couple excèdent 200 $, il est avantageux de les combiner sur une seule déclaration de revenu. Les premiers 200 $ de dons donnent droit à un crédit de 15 % au fédéral (sujet à l’abattement de 83,5 % du Québec) et de 20 % au provincial, alors que tout excédent donne droit à un crédit de 29 % au fédéral (sujet à l’abattement de 83,5 %) et de 24 % au provincial. Sachez aussi que le don d’actions de sociétés inscrites en Bourse représente une stratégie intéressante, puisqu’elle permet d’éviter l’impôt de 50 % (multiplié par votre taux d’imposition) sur le gain en capital de ces actions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s