Les Hypothèques inversées

Paul 78 ans ans, voulait que ses enfants profitent de leur héritage le plus tôt possible. Louis et Manonavaient pour leur part envie de rembourser leurs dettes.

Pour atteindre leurs objectifs, ils ont tous contracté une hypothèque inversée offerte par la société Canadian Home Income Plan, mieux connue sous son acronyme CHIP. Leurs histoires sont d’ailleurs racontées sur le site de l’entreprise, une filiale du fonds de revenu Home Equity (HOMEQ).

La compagnie fait généralement affaire avec des couples d’environ 72 ans, indique son vice-président, . «Ce sont des gens qui sont retraités depuis une dizaine d’années et ils ont envie de profiter de la vie en voyageant, en gâtant leurs enfants ou en planifiant leur succession», explique-t-il.

Certains utilisent le revenu provenant de leur hypothèque pour rénover leur domicile ou pour faire des investissements qui leur fournissent un revenu, ajoute l’homme d’affaires torontois. «En fait, il s’agit de conserver ou même d’améliorer leur vie tout en demeurant dans leur maison.»

Selon M. Bandler, une hypothèque inversée ne constitue pas une solution appropriée pour obtenir du financement à court terme. «Il existe d’autres solutions pour les gens qui cherchent ça», insiste-t-il.

Ce véhicule financier n’a pas non plus été conçu pour ceux qui ont l’invention de vendre leur maison ou qui s’attendent à devoir la quitter en raison de problèmes de santé. Il peut en effet coûter très cher de rompre un contrat dans ses trois premières années.

L’âge minimum pour participer au programme de revenu résidentiel de CHIP a été fixé à 60 ans et il faut que les deux époux aient atteint cet âge afin de se qualifier, rappelle M. Bandler. Il n’y a aucune autre condition liée au revenu ou à la condition physique.

Entre 20 000 $ et 500 000$

Le montant des hypothèques accordées varie entre 20 000 $ et 500 000 $ et la dette contractée ne peut jamais dépasser la valeur de la maison au moment de sa vente.

Mais même si elles possèdent des qualités indéniables, les hypothèques inversées ne sont pas sans risques. Ainsi, selon l’avocat Kevin Zakreski, de l’Institut de Droit de la Colombie-Britannique, beaucoup de personnes âgées auraient plutôt intérêt à contracter une marge de crédit ou une hypothèque ordinaire.

«Les hypothèques inversées sont un type de prêt coûteux puisque les intérêts sont calculés non seulement sur les avances, mais aussi sur les intérêts passés», fait-il valoir. Le programme de revenu résidentiel risque aussi de diminuer l’héritage des enfants du couple participant.

Les taux d’intérêts sont aussi plus élevés que ceux des hypothèques traditionnelles. Chez CHIP, ils sont actuellement supérieurs à 8,2% pour les termes de trois et six mois et atteignent presque 9% pour les termes de trois ans.

Malgré tout, dans la majorité des cas, les gens qui participent au programme réussissent à rembourser leur emprunt en vendant leur maison, i.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s